Vos questions

Vos questions autour de la chirurgie esthétique

Les prothèses mammaires :

Q : Prise en charge d’une augmentation mammaire

R : Pour avoir une prise en charge de la sécurité sociale, il faut tout d’abord prendre un premier rendez-vous avec le chirurgien. Ce dernier va vous examiner. S’il estime que votre cas peut faire l’objet d’une prise en charge, il vous établira une demande de prise en charge.

Cette demande vous devrez alors l’adresser au Médecin conseil de la Sécurité sociale. Ce dernier va alors vous convoquer pour un examen. À l’issu de ce rendez-vous, le médecin décidera de vous accorder ou non la prise en charge.

 

Q : Prix pour une augmentation mammaire

R : L’intervention d’augmentation mammaire est au tarif de 4800 Euros. Ce prix comprend :

–> Les honoraires de la clinique.

–> Les honoraires de l’anesthésiste.

–> Les honoraires du chirurgien.

–> Les implants mammaires.

–> Le suivi post opératoire durant un an.

La ptose mammaire :

Q : Correction de ptose mammaire

R : L’intervention de lifting mammaire se déroule en mode ambulatoire. Ce qui signifie que vous entrez en clinique le matin et vous regagnez votre domicile en fin d’après midi.

Lors de votre première consultation, le chirurgien vous examine afin de déterminer l’importance du relâchement cutané de la poitrine. Ainsi il pourra déterminer la technique chirurgicale à adapter pour obtenir un résultat optimal. À l’issu de ce premier rendez-vous, il vous remettra un devis détaillé de coût de l’intervention.

L’intervention se déroule au moins 15 jours après le premier rendez-vous. Il s’agit d’un délai légal de réflexion. Après l’intervention, le chirurgien met en place avec vous des visites de contrôles durant la première année.

Au niveau du tarif de l’opération de correction de ptose mammaire, il faut compter entre 4500 Euros, en fonction des gestes opératoires.

Ce prix comprend :

–> Les honoraires de la clinique.

–> Les honoraires de l’anesthésiste.

–> Les honoraires du chirurgien.

–> Le suivi post opératoire durant un an.

Rhinoplastie :

Q : une rhinoplastie est-elle remboursée ?

R : non, il s’agit d’un geste esthétique, sauf si la déformation est la conséquence d’un traumatisme.

 

Q : peut-on simuler le résultat sur ordinateur ?

R : ce n’est pas souhaitable car l’informatique ne peut reproduire le geste du chirurgien et les processus de cicatrisation.

Chirurgie des paupières :

Q : est-il réellement possible d’enlever les poches sans cicatrice ?

R : lorsque les poches inférieures sont isolées, sans excès de peau, l’incision peut être conjonctivale à l’intérieur de la paupière et la cicatrice sera invisible.

Lifting cervico-facial :

Q : peut-on faire un lifting sans trop modifier la physionomie ?

R : seul le mask-lift, intervention peu fréquente réalisée en profondeur au contact de l’os modifie la physionomie. Le lifting cervico-facial sous-graisseux profond respecte les caractères du visage.

 

Q : à quel âge peut-on faire un lifting ?

R : Il n’y a pas vraiment d’âge pour faire un lifting et cela dépend surtout de la précocité du vieillissement et du désir des patientes de retrouver leur fraîcheur.

Lipostructure :

Q : où peut-on prélever la graisse ?

R : au niveau du ventre, des cuisses ou des hanches, et  des genoux comme pour une lipoaspiration.

 

Q : combien de temps la graisse reste-t-elle ?

R : Il s’agit d’une greffe de longue durée voire définitive.

Abdominoplastie :

Q : mon ventre est gras avec un pli de peau, serai-je remboursée ?

R : Une prise en charge est possible si la peau du ventre recouvre partiellement ou totalement le pubis ou si il existe une hernie de la paroi musculaire. Dans ces cas le chirurgien rédige une entente préalable qui est adressée à l’assurance maladie. Vous allez être convoquée par le médecin conseil qui vous examinera..

Fils silhouette-lift :

Q : est-ce ce que l’on appelle des fils crantés ou des fils d’or ?

R : non, cela n’a rien à voir. Il s’agit de sutures de suspension à cônes utilisées en chirurgie reconstructive et en chirurgie esthétique aux Etats-Unis depuis plus de 7 ans. Les fils d’or sont inefficaces et les fils crantés sont responsables de déchirures.

Liposuccion :

Q : dois-je maigrir avant l’intervention ?

R : il est préférable de ne pas être en surpoids important. S’il reste encore un léger surpoids et des localisations graisseuses importantes comme le ventre, les hanches par exemple, on pratique une liposuccion qui va faire disparaître ces bourrelets disgracieux et permettre à la patiente de maigrir plus facilement.

Implantologie dentaire :

Q : est-ce que ça fait mal ?

R : Pour comparaison, la pose d’un implant dentaire est beaucoup moins douloureuse que l’extraction d’une dent.

Chirurgie intime :

Q : quand peut-on avoir des rapports après la chirurgie ?

R : environ 3 semaines d’abstinence sexuelle doivent être observées.

Acide hyaluronique :

Q : quel produit utilisez-vous ?

R : le Restylane des laboratoires Q Med a fait ses preuves depuis de nombreuses années.

Microdermabrasion :

Q : puis-je faire une microdermabrasion et du photorajeunissement ?

R : La microdermabrasion est souvent utilisée comme complément, voire comme un  potentialiseur  au photorajeunissement. En éliminant les débris cellulaires et en uniformisant la couche tissulaire, la microdermabrasion permet une pénétration plus uniforme de l’énergie lumineuse.

Peeling :

Q : dois-je réellement préparer ma peau avant ?

R : la préparation de la peau par l’utilisation préalable de crèmes adéquates est indispensable pour la sécurité et le résultat du traitement.

Toxine botulique :

Q : doit-on se faire traiter souvent ?

R : Tous les quatre à six mois. Il est conseillé d’être régulier afin de conserver l’effet obtenu.

Varicosités et couperose :

Q : le traitement est-il pris en charge ?

R : non, il s’agit d’indications esthétiques. Seul un angiome peut justifier un remboursement.

Epilation laser :

Q : combien de séances faut-il ?

R : cela varie selon l’importance de votre pilosité, la zone concernée, la texture et la couleur du poil et la couleur de la peau. Ces réponses vous seront données lors de l’entretien préalable.

Questions diverses :

Q : peut-on se faire opérer discrètement sans rester la nuit ?

R : la plupart des interventions de chirurgie esthétique peuvent se faire en mode ambulatoire. Le chirurgien vous le précisera lors de la consultation. Mais les suites ne sont pas toujours discrètes (ecchymoses, œdème).

 

Q : est-il possible de payer en plusieurs fois ?

R : la chirurgie esthétique n’est pas un commerce et la clinique étant soumise aux règles de déontologie ne fait pas de facilités de paiement. Vous devez voir ce problème de crédit éventuel avec votre banque.

 

Q : la consultation est-elle déduite de l’intervention ?

R : non, car la consultation est un acte médical à part entière qui justifie des honoraires.

 

Nous poser une question